La famille FORSANS

La famille FORSANS
Un peu d’histoire : Deux illustres gaâssois

Bertrand-Antonin FORSANS

Premier sous-préfet de DAX (1800-1812)

 

Fils de noble Bertrand De FORSANS (garde du corps du roi Louis XV) et de Claire de LABAIG (originaire de GAAS), Bertrand-Antonin de FORSANS (né à GAAS le 26/07/1757) est l’ainé de 7 enfants.

En 1768, il est pensionnaire au collège des Barnabites de DAX. Ses parents ont décidé qu’il fera son apprentissage en droit comme son grand-père maternel, Jean César De LABAIG, procureur du roi à POUILLON, qui habite la vieille maison du bourg de GAAS (actuelle mairie de GAAS).

En 1788, âgé de 31 ans, il devient chef de famille à la mort de ses parents.

Sous Bonaparte, 1er consul de la république, il est installé le 04/04/1800 à 43 ans dans l’ancien palais épiscopal (près de la cathédrale de DAX) pour exercer ses fonctions de sous-préfet de DAX.

A partir de 1806, les services de la sous-préfecture sont établis au collège de pères Barnabites (place de l’actuel palais de justice).

La sous-préfecture de DAX, 3ème arrondissement des Landes, comprend alors 7 cantons : Castets, Dax, Montfort , Peyrehorade ,Pouillon , Poyanne , Saint-Esprit.

Le sous-préfet sert d’intermédiaire entre le préfet et les maires.

Resté propriétaire foncier à Gaâs, Bertrand-Antonin FORSANS  est sensible aux innovations relatives à l’agriculture et à l’agronomie (exp : développement de la culture du maïs, pomme de terre, trèfle , seigle,…)

Une plantation générale d’arbres est décidée dans le département en l’honneur de la paix retrouvée.

Bertrand-Antonin  FORSANS ne manque pas de ténacité dans le programme de dessèchement  de certains marécages (Soustons, St Vincent de Tyrosse) et pour l’entretien des chemins vicinaux.

En tant que représentant de l’état, il est tenu de briser toute désobéissance militaire et de maintenir la répression politique.

Il est également le 1er représentant de l’état lors des grandes manifestations patriotiques (en 1808, Bertrand-Antonin FORSANS a accueilli dans les Landes, l’empereur ainsi que le roi d’Espagne Charles IV).

Bertrand-Antonin FORSANS a également eu un rôle social et humanitaire très important.

En janvier 1812, son départ volontaire a suscité des regrets unanimes. Il décèdera le 10/05/1832.

Il a eu 3 enfants dont un fils, Edouard FORSANS, officier dans l’armée, qui revint à GAAS et devient maire de la commune.

Article écrit d’après « Extrait de la Société de Borda » DAX n° 487 – 3ème Trimestre 2007 par Madeleine Jogan

 

Son plus jeune frère,

 Pierre de FORSANS (1775-1837)

fût capitaine de vaisseau, commandeur de la Légion d’honneur (portrait dans la salle du conseil mairie de GAAS)

Pierre est aussi élevé chez les Barnabites à Dax et entre à l’école de la marine sous le Directoire.

Etats de Service de Pierre Forsans :

Aspirant de 3ème classe le 29 Septembre 1794

Aspirant de 2ème classe  le 16 décembre 1795

Aspirant de 1ère classe   le 11 novembre 1796

Enseigne de vaisseau    le 26 octobre 1803

Lieutenant de frégate  le 17 août 1822

Capitaine de vaisseau    le 23 juillet 1828

 

Campagnes :

 

Inde : Décembre 1795 – Août 1798 sur la Frégate « La FORTE »

Martinique : Mai 1815 – Juin 1815, sur la Goëlette « L’AGILE »

Alger : 5 avril 1830 – 26 octobre 1830. Il commande le « PALLAS » Frégate de 58 ou 60 canons.

Le Tage : en 1831, sur la même frégate.

 

Admis à la retraite en février 1834, figure alors en tête de liste des capitaines de vaisseau de 2ème classe sur l’Almanach royal (p.672).

Bibliographie : O. Troude « Batailles Navales de France » t.IV.

 

Décorations :

 

Chevalier de Saint-Louis, le 26 avril 1818 ; Chevalier de la Légion d’Honneur, le 5 juillet 1820 …

Il est Commandeur de la Légion d’honneur lors de sa retraite.

 

Vers la fin de sa carrière il épouse Melle Elisabeth (Elina) de St-Martin-Lacaze, fille de Pierre de St-Martin et de Coraly du Poy le 29 avril 1834.

Il meurt à Dax, rue du Tournier (rue de Borda), le 20 juin 1837. Il est enterré au cimetière de Dax.

 

Devenue veuve très tôt et sans enfant, Elisabeth consacra son temps et sa fortune à la pratique de la charité, elle mourut religieuse à Rome en 1863 en odeur de sainteté et peut être considérée comme la fondatrice de l’Etablissement de la Croix à Dax.

 

Article écrit avec des notes recueillies par Jean-Michel Preuilh auprès de M. NODON Philippe.

En 1984, le Conseil Municipal a eu l’opportunité d’acheter à la famille NODON (descendants de la famille Forsans ),  « l’enclos de Forsans », situé au cœur du village pour un prix global de 500 000 francs soit environ 76 000 €.

Le bâtiment principal est devenu la Mairie et compte aujourd’hui 4 logements communaux. Les granges ont été transformées en salle des fêtes (salle Forsans), salle de réunions (salle Jean Rameau) et bar (Nouste Chaï).